Casey Affleck. Buena Vista International
Mis en scène par Ben Affleck
Avec Casey Affleck, Amy Monnaghan...

UNE BELLE INEGALITE.

Gone baby Gone est le premier essai, à la réalisation, de Ben Affleck. Un essai réussi? J'ai envie de répondre que oui. Même si on peu lui reprocher certaines choses. Ce qui prêche c'est la mise en scène qui manque de conviction, qui hésite un peu trop et qui n'est pas sûr de savoir où elle va. Il va falloir faire beaucoup d'effort à ce niveau parce que ça ressemble parfois un peu trop à un film "Hollywoodien" dans le mauvais sens du terme. Ceci dit, cette critique qui est mienne, je l'ai vite rangée loin dans mon cerveau quand j'ai vu combien ce film policier se distinguait de beaucoup d'autres par sa force dramatique.

Casey Affleck est magistral, et terriblement viril... Il n'y pas de pathos outrancier, beaucoup de choses se joue sur du social: la mère junkie, la morale du flic interprété par Ed Harris et la question des ghettos américains associés à la délinquence.
Il y a une quête initiatique pour Patrick (Casey Affleck) et pour Angie (Michelle Monaghan) qui enquêtent tout deux, en couple, en tant que détectives privés sur la disparition de la petite Amanda. Chacun se verra conforté à la fin du film à ses convictions premières en passant par des questionnements moraux tout au long de l'enquête.

Au final, Gone Baby Gone sonne effectivement comme une adaptation littéraire et c'est aussi la touche "charme" de ce film. Ben Affleck a montré qu'il est certainement meilleur derrière que devant la caméra et son frère Casey devient à n'en plus douter une valeur sûre du cinéma américain.