Mis en scène par Abbas Kiarostami

VOYAGE DANS UNE VOITURE.

Présenté au Festival de Cannes en 2002, TEN est un film signé par le réalisateur iranien Abbas Kiarostami. En 1h40 ce film bouleverse nos sentiments et notre perception du cinéma. Filmé de manière originale, en caméra numérique, par plans séquences au devant d'une voiture. TEN s'interroge sur le concept de la parole au cinéma. Ici deux personnes discutent, la conductrice et le ou la passagère.

Dans le champs réduit d'une voiture, des personnages communiquent sans presque jamais se regarder. Kiarostami souhaitait faire un film libéré de contraintes souvent trop lourdes et inutiles pour ce projet fait d'authenticité et d'émotion. Il appelle ça "le cinéma aux pieds nus". Les acteurs doivent se sentir libres d'interpréter leur personnages. La liberté est le maître-mot de ce film expérimental. La conductrice, est le personnage présent dans toutes les séquences. Elle accueille tour à tour des passagers, toutes des femmes, mis à part son fils de 12 ans qui est présent dans 3 séquences.
J'ai rarement vu des plans séquences aussi bien servir les comédiens. Il respire de TEN un sentiment de liberté et d'exaltation qui tranche avec la lourdeur sociale qui pèse sur Téhéran, ville où se déroule l'histoire.

Ten est également un film féministe. La condition de la femme en Iran est une abomination mais ici pas de misérabilisme. La conductrice est pour Kiarostami le symbole de la nouvelle femme féministe iranienne qui se bat quotidiennement pour imposer ce qu'elle est. "Pour aimer les autres, il faut d'abord savoir s'aimer soi-même" c'est ce que dit la conductrice à son fils qui la traite d'égoïste parce qu'elle commence par s'aimer d'abord plutôt qu'à penser à son prochain. En réalité, il lui reproche d'avoir divorcé de son père. Dialogues pointus et justes, parsemés de facéties qui donnent une ampleur cinématographique génialissime brisant les lois qui séparent le documentaires de la fiction, tant tout sonne vrai.

TEN, est le premier film d'Abbas Kiarostami que je vois et c'est une merveille d'avoir découvert ce cinéaste hors du commun. TEN est une perle.